Faire surface

de Margaret Atwood (1978)

Synopsis

Moyenne

14.6

10 votes

MOYEN

"Faire surface", se révéler à soi-même. Mais à quel prix? Aux confins du Canada, à la frontière des États-Unis, une jeune femme se rend avec son compagnon et un couple d'amis sur l'île où elle vécut enfant afin de retrouver son père qui a disparu. Le séjour se prolonge en un huis clos étrange et dramatique qui voit l'héroïne s'engager dans la recherche du père jusqu'à s'y engloutir. Ce n'est qu'au terme de cette plongée qu'elle pourra s'éveiller à une vie nouvelle, débarrassée des terreurs et névroses de l'enfance, enfin apte à se confronter au monde réel. Moitié enquête policière, moitié thriller psychologique, ce livre, que l'on peut aussi décrire comme un polar œdipien, est révélateur de l'attrait qu'a pu exercer sir la grande romancière canadienne, auteur de La Servante écarlate et de L'Assassin aveugle, le cinéma d'Alfred Hitchcock. Paru en 1978, Faire surface est un roman fondateur dans l'itinéraire de Margaret Atwood.

Titre original : Surfacing (1972)

6 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2021 Editions Robert Laffont (Pavillons poche)

Française Langue française | Traduit par Marie-France Girod | 320 pages | ISBN : 9782221254608

2017 Editions Robert Laffont (Pavillons poche)

Française Langue française | Traduit par Marie-France Girod | 320 pages | Sortie : 21 septembre 2017

2007 Editions Robert Laffont (Pavillons poche)

Française Langue française | Traduit par Marie-France Girod | 303 pages

2003 Editions Virago Press

Anglaise Langue anglaise | 186 pages | Sortie : 1er janvier 1979

1997 Editions Virago Press

Anglaise Langue anglaise | 256 pages | ISBN : 9780860680642

1994 Editions Virago Press

Anglaise Langue anglaise | 186 pages

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

2 commentaires

  • bookemixer Le 24 Novembre 2011 à 06:26
    L'omniprésence de la nature met en valeur la fragilité humaine. Les personnages sont vulnérables, disséqués et mis en pièce par l'auteur. Notre certitude est peut être notre ennemi le plus malin. Il ne faut qu'un pas vers nos travers pour approcher la folie...
  • AnGee Le 27 Janvier 2013 à 14:10
    J'ai découvert Margaret Atwood avec ce roman, et si j'ai trouvé le début un peu longuet, j'ai beaucoup aimé la fin, l'héroïne, et l'enchainement des idées proposées. Une découverte sympathique.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !